#cavamieux : Est-ce bien la priorité Monsieur le Président ?  

 

Le mot d’ordre de l’exécutif socialiste est que « ça va mieux ». Plus qu’une simple méthode Coué, c’est un véritable slogan qui a été imaginé par les communicants de l’Elysée et une ficelle bien connue de la communication politique.

Alors que dans plusieurs de nos villes des manifestations se transforment en émeutes, cassent et blessent nos policiers et que la crise agricole, sociale et économique est encore vive, le Président continue son entrée dans sa campagne électorale en cherchant à convaincre les Français des réussites de son quinquennat. Or, peut-être oublie-t-il que 83% des Français sont en désaccord avec son optimisme. Si certains indicateurs économiques sont effectivement positifs, c’est aussi au prix d’une dette qui n'arrête pas de se creuser et a atteint 95,7% fin 2015, à 2.097 milliards d'euros, contre 95% du PIB fin 2014, selon l'Insee. La dette publique continue ainsi de s'accroître tant que les comptes publics sont déficitaires, puisqu'il faut chaque année emprunter pour boucler les budgets.

Par ailleurs, le chômage baisse, oui, mais après une hausse ininterrompue depuis 4 ans ! Est-ce que notre pays va vraiment mieux ou juste moins mal ?

C’est à une ambiance de fin de règne que nous assistons, où il devient évident que le Président comme le Gouvernement sont obsédés par l’élection présidentielle de 2017, pour laquelle des Ministres en exercice se permettent de créer des mouvements politiques loyalistes (Stéphane Le Foll avec « He Ho la gauche, JC Cambadélis et sa « Belle Alliance Populaire ») ou carrément dans la critique (E. Macron et son mouvement quasi dissident) !

Pourtant, l’Etat de la France exige un Gouvernement et un Président pleinement dédiés à leur tâche jusqu’à la fin du quinquennat.

 

3 mai- Négociations autour du Traité Transatlantique : la France à la remorque de l’Allemagne ? 

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer ici les négociations en cours au sujet du Traité Transatlantique de Libre-Echange, dit TAFTA. Pour résumer, c’est un accord global de libre-échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis, afin de lever un certain nombre de règles, normes et barrières douanières. Nous en sommes actuellement au 13e round de négociations.

Or, ces négociations inquiètent et effraient, car elles pourraient mettre en danger certains fleurons de notre économie, voire de notre identité, de notre savoir-faire et de notre exception culturelle, comme l’agriculture et la culture par exemple, mais aussi l’environnement et la santé.

Un événement marquant a eu lieu il y a quelques jours, alors que Barack Obama, Président des Etats-Unis a rencontré Angela Merkel, la Chancelière allemande, pour encourager la conclusion des négociations, preuve que les Américains sont de moins en moins sereins à mesure que les populations et les Etats européens prennent de plus en plus connaissance des modalités des négociations.

Une fois n’est pas coutume, le Gouvernement, par l’intermédiaire du Secrétaire d’Etat au commerce extérieur Matthias Fekl, a pris ses responsabilités en menaçant d’un retrait de la France des négociations si certains points cruciaux ne sont pas définitivement protégés : commerce de la viande, respect des normes sanitaires et environnementales, protection de l’agriculture, des AOP, IGP, AOC…  Aujourd’hui, les Etats-Unis commercialisent ce qu’ils qualifient de « Champagne » et pourraient tenter de commercialiser en France et dans l’Union Européenne sans protection adéquate. Le cas est similaire pour la mozzarella ou d’autres fromages européens.

Jusqu’à maintenant, ce traité, à l’initiative des Etats-Unis, était uniquement à leur avantage. A la France de peser pour que l’Union Européenne exclue un certain nombre de secteurs économique des négociations, fasse le forcing pour que nos normes, plus contraignantes, soient respectées et que la souveraineté des Etats demeure. Dans ce cas, cet accord serait bon pour nos entreprises, notre agriculture et notre savoir-faire, en leur offrant de nouveaux marchés et débouchés.

Depuis près d’un an et demi je suis attentivement cette problématique et ai déjà alerté le Gouvernement sur ce sujet, ce que je considère comme fondamental pour les années à venir. 

4 mai – Le Centre de Recherche en STIC, la Maison de la Simulation de Champagne-Ardenne et la plate-forme Ingénierie et Numérique de l'Université de Reims Champagne-Ardenne

Dans le cadre de la visite rémoise de parlementaires du groupe d’amitié France-Québec, nous avons été reçus dans ce laboratoire de recherche travaillant au service, entre autres, de secteurs comme la médecine et l’industrie et où collaborent 80 permanents.

Pour ne citer que quelques exemples, ces chercheurs développent actuellement un système de navigation peropératoire sans contact permettant aux chirurgiens durant leurs interventions et par simple reconnaissance de gestes de naviguer en 3D dans l’imagerie du patient.

 Ce procédé particulièrement innovant permet en outre de lutter efficacement contre ce fléau que sont les maladies nosocomiales en supprimant tous contacts entre l’équipe médicale et le patient.

Ce laboratoire rémois travaille aussi à la conception d’un logiciel de fraisage virtuel destiné notamment à la formation des futurs chirurgiens. Basé sur un système à retour d’effort, ce logiciel retranscrit à l’identique sur l'écran du praticien le geste effectué avec la manette. Autre chantier en cours, un système d’investigation en 3D pour l’analyse des maladies neurodégénératrices type alzheimer.

Enfin pour ne citer qu’un exemple dans le secteur industriel où le CReSTIC a conclu de nombreux partenariats avec de grands groupes ou des startups locales comme OPEXMedia avec pour objet, dans ce dernier cas, de développer une solution logicielle collaborative avec visioconférence intégrée permettant à différents bureaux d’études situés sur différents continents de travailler en même temps sur un même projet, ce jusqu’ à 10 personnes.

Notre visite s'est poursuivie devant le plateau multi-énergies renouvelables connecté à l'alimentation électrique de l'atelier flexible CellFlex 4.0.

Les chercheurs y développent des systèmes de supervision augmentée et des commandes avancées. Ils sont destinés à améliorer la coopération entre une éolienne, des panneaux photovoltaïques, une pile à combustible à hydrogène et des accumulateurs tout en intégrant l'opérateur ou l'usager et ses comportements au coeur du système à optimiser.

La visite s’est achevée par une démonstration de HOME I/O, la maison virtuelle à domotiser conçue sur le campus rémois.

 Cette maison moderne sur 2 niveaux prévues pour le programme de technologie des collégiens et des lycéens en filière automatisme permet à ces élèves d’apprendre la gestion de la lumière, des ouvrants, de la sécurité de l’énergie mais offre aussi des perspectives  pédagogiques intéressantes dans l’enseignement supérieur technique grâce à une immersion particulièrement novatrice.

4 mai - Mon intervention, au nom du groupe LR, sur la Proposition de Résolution Européenne relative au maintien de la règlementation européenne viticole

Je suis intervenue, mercredi 4 mai, au nom du Groupe Les Républicains, sur la Proposition de Résolution (PPR) Européenne relative au maintien de la règlementation européenne viticole, en Commission des Affaires Economiques. 

Cette PPR fait suite au projet de la Commission Européenne de mettre en place une réforme des Indications Géographiques afin de remplacer la règlementation existante. Cette réforme propose de disperser dans quatre textes des dispositions qui étaient dans un texte unique, alors que ce secteur ne pose pas de problème particulier et que les réformes précédentes de 2008 et de 2013 permettent un équilibre que le secteur viticole souhaite préserver.

5 mai- 43ème édition de la Marche des élus 

Comme le veut la tradition, tous les élus des trois communautés de communes ouest marnaises, Ardre & Châtillonais, Champagne Vesle, Fismes Montagne de Reims,    avaient rendez-vous ce jeudi de l’ascension à SACY, organisatrice cette année.

52  des 85 communes  étaient présentes, soit  2266 participants sur la ligne de départ pour 3 circuits de 6,9 ou 12 kilomètres.

Rappelons la règle :

-         1  point pour un homme de moins de 55 ans, 2 pour une femme

-         3  points pour les plus de 55 ans  

-         2  points de bonus pour un conseiller municipal

-         5 point pour un adjoint au maire

-       10 points pour un maire

-       10 points de bonus  pour la commune organisatrice pour la présence  du Président de la République, d’un Ministre, d’un Secrétaire d'Etat, Sénateur, Député.

Le classement prend aussi en compte, le pourcentage de participation par commune pour mettre à égalité petites et grosses communes  

Plus le pourcentage est élevé, meilleur est le classement !

Comme l’an dernier Fismes et Muizon sont montées sur le podium, mais Sacy s’est classée première

Bravo à Eric Léger, maire de Sacy, Marc le Gall du comité organisateur et à tous les bénévoles qui ont permis cette randonnée  conviviale à travers le vignoble sous un soleil radieux.

Rendez-vous  à GUEUX pour l’édition 2017    

6 mai-Pacifa Décision, Bezannes

Avant qu’ils ne quittent notre cité séduits  par les innovations présentées par notre université, notre patrimoine, notre gastronomie et notre vin, j’ai eu le plaisir de faire découvrir  à mes collègues québécois ce fleuron du numérique en 3D, leader européen dans la gestion et la sécurisation de flux humains. Pour les équipement sportifs, PACIFA DECISION propose des outils inédits pour la vente en ligne de billetterie, permettant de choisir sa place avant son achat en simulant l’angle de vue à partir du fauteuil sélectionné, des outils inédits pour  le déploiement des personnels de sécurité en fonction des mouvements de foule mais aussi la scénographie virtuelle des espaces d’hospitalité, restaurants, loges… pour en assurer la commercialisation avec des images qui se confondent au réel du fait de leur extrême qualité. En plus des 10 stades retenus pour la prochaine coupe d’Europe de football en France, PACIFA DECISION, possède de solides références comme le mythique Bernabéu madrilène ou l'emblématique club du Benfica Lisbonne. Outre les équipements sportifs, cette société qui fête ce mois-ci ses 6 ans gère également les flux humains d'aéroports et salles de spectacle.

Assistait aussi à cette présentation, Frédéric GODBILLOT, membre fondateur et Président de l’association « FABRIK du SPORT », association regroupant une quinzaine de start-up dans l’univers du sport, candidate  à la labellisation « FRENCH TECH ». Ce label créé en 2014  par le ministère de l’Economie vise à mettre en avant l’écosystème high-tech français pour rivaliser avec les plus grandes places internationales. Aix-Marseille, BordeauxGrenoble, Lille , Lyon, Nantes, MontpellierRennes, Toulouse sont déjà labellisées « Métropoles French Tech ».  Obtenir cette distinction signifie pour notre territoire sa reconnaissance comme pôle d'excellence dans le domaine des technologies au service du sport, des sportifs ou de la santé. En quelques semaines, plus de 80 sociétés soutiennent déjà cette candidature, si vous aussi vous souhaitez les accompagner www.fabrikdusport.com

 

6 mai-  Muizon, 62ème Congrès des Compagnons Serruriers Métalliers du Devoir

J’ai été ravie de me rendre dans ce centre de formation des Compagnons du Devoir de Muizon, célèbre pour avoir participé à des restaurations prestigieuses comme la statue de la liberté ou les lustres de notre cathédrale, chantiers réalisés par des jeunes du Tour de France et « les Métalliers Champenois » de Bezannes. 

Plus de 350 compagnons dont 240 élèves itinérants étaient rassemblés pour cette 62ème édition.  Même si compte tenu de la forte notoriété des compagnons du Devoir dans les métiers d’art notamment depuis  l’inscription du Compagnonnage, en 2010, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de la France, au même titre que la gastronomie française, nous associons souvent compagnons et métiers d’art, cette institution forme chaque année 8 500 jeunes à une trentaine de métiers allant de la boulangerie à la vigne en passant par la cordonnerie, la mécanique ou la  plomberie.

 Les compagnons du devoir accueillent  filles et  garçons à partir de 15 ans pour  préparer des diplômes du CAP à la licence professionnelle. Mais quelle que soit la formation choisie, elle se fait en alternance, 6 semaines en entreprise, 2 semaines en centre de formation  et les compagnons vivent en communauté dans l’une des 80 maisons répartis dans toute la France. Certains complètent leur formation par un Tour de France de 4 à 5 ans, dont un an à l’étranger, voyageant d’entreprise en entreprise, de ville en ville, le jeune s’enrichit ainsi d’une expérience unique tant sur le plan professionnel, culturelle que personnel. Environ 40% des jeunes formés chez les Compagnons effectuent leur Tour de France, 94% d’insertion professionnelle à l’issue de l’apprentissage et 100% à l’issue du Tour de France.

Même si nous associons souvent Compagnonnage et Moyen Age, quand des ouvriers qualifiés se déplaçaient à travers le pays pour la construction de grands édifices, j’ai vu à Muizon, où la formation phare est la formation modulaire de l'École internationale de ferronnerie française (E-I-F-F)  qui  forme des ferronniers d'art dans une démarche contemporaine, des équipements de très haute technologie. Muizon dispense également des formations en maçonnerie, isolation par l'extérieur, systèmes solaires thermiques et photovoltaïques ainsi que les formations modulaires de chef de chantier. 

Mais surtout, dans une période où une bonne partie de notre jeunesse se cherche, j’ai rencontré des jeunes passionnés bouillonnants de projets.  

8 mai- 71ème anniversaire de la paix en Europe

Comme chaque 8 mai, j’ai participé à plusieurs manifestations dans ma circonscription.

A Bezannes comme à Tinqueux, l’appel aux morts a été l’occasion de faire revivre l’espace de quelques instants, ces héros qui sont tombés au champ d’honneur.

A Reims, les différents lieux parcourus à cette occasion constituent autant d’hommages aux combattants : monument des déportées de la communauté juive,  monuments des sportifs, stèle Rhin & Danube, martyrs de la résistance, monuments aux morts.

Les déclarations et citations adressées au 132ème régiment de Suippes sont la reconnaissance de leur action sur les opérations extérieures.

Un bon moment de cohésion et de rassemblement autour des valeurs de notre République.

    

11 mai -Nouvelle utilisation de l’article 49-3 par un Gouvernement sans idée et sans majorité

Après d’interminables négociations et tractations avec sa majorité parlementaire et les syndicats, qui ont réduit la portée et l’ambition du Projet de Loi El Khomri à peau de chagrin, le Président de la République a finalement décidé de convoquer un Conseil des Ministres extraordinaire, afin d’acter le dépôt de l’article 49 de la Constitution, alinéa 3.

Cet article permet de faire directement adopter un texte sans vote, à moins qu’une motion de censure soit déposée. Cette décision, couplée à l’utilisation rarissime hier d’une procédure parlementaire appelée « vote bloqué » permettant d’interdire tout vote sur les amendements, constitue un passage en force sur un texte qui mécontente toutes les parties prenantes : opposition républicaine, syndicats patronaux et de salariés…

Comme j’ai déjà pu le dire, l’utilisation de l’article 49, alinéa 3, n’est pas un déni de démocratie, il est parfaitement constitutionnel. C’est cependant une indiscutable marque de faiblesse du Gouvernement et un signe évident que la majorité présidentielle n’est qu’un lointain souvenir de 2012.

Le Groupe Les Républicains prendra ses responsabilités et, par l’intermédiaire de son Président Christian Jacob, a déposé effectivement une motion de censure contre le Gouvernement, que j’ai voté.

L’emploi : nouvelle victime de la guerre des prix entre enseignes de la grande distribution ?

Alors que les organisations professionnelles font le bilan des négociations commerciales 2016, il apparait que ces dernières ont été très négatives pour les industriels, ces derniers subissant des pressions toujours plus fortes des distributeurs pour des prix toujours plus bas.

On constate ainsi que 85% des produits de grandes marques ont vu leurs prix diminuer en 2015, avec des reculs de 4% pour certains. Parallèlement, les prix agricoles ont également baissé de 2,4%, alors que la situation est déjà très grave pour nos agriculteurs, on est donc dans une situation perdant-perdant.

Cette baisse massive de prix entraîne, pour 40% des grandes marques présentes en France, de lourdes menaces sur l’emploi pour compenser les baisses de tarifs issues des accords conclus pour 2016. Il n’est pas acceptable que la guerre des prix entre les enseignes ait de telles conséquences : asphyxie des agriculteurs et des éleveurs, difficultés économiques pour les TPE/PME, réductions d’effectifs pour les industriels souvent installés en zone rurale.

Malheureusement, cette baisse de prix n’entraîne pas une hausse de la consommation ni du volume de produits vendus. Nous assistons ainsi à un malheureux enchaînement de causes aboutissant à une destruction de valeur et du tissu industriel agro-alimentaire. L’emploi ne doit pas être la nouvelle victime de la guerre des prix entre enseignes, dont on a prouvé l’inefficacité vis-à-vis du pouvoir d’achat des ménages. Nous devons basculer du prix bas vers le prix juste.  

15 mai- L’American Day  à Sarcy

 En plus de nous permettre de vaincre l’ennemi, le soutien des américains lors de la seconde guerre mondiale a contribué à nous faire découvrir la culture américaine. C’est ainsi qu’à SARCY, « l’American Day » est à la fois  un jour de commémoration, pour honorer nos combattants et un jour de fête de la culture  américaine.

Après un hommage vibrant aux héros de cette seconde guerre mondiale avec une poignante évocation du maquis de Chantereine, suivie d’une très belle participation des élèves de l’école de Ville en Tardenois au travers une  lecture de Paul Eluard et une interprétation du chant des Partisans, le village a vécu à l’américaine pendant quelques heures : concerts de rock, défilés  de motos et de voitures américaines, barbecues géants.

Bravo à Isabelle Fourquet maire de la commune ainsi qu’à Frédéric Bouré commerçant à Sarcy mais aussi à tous les sarcéens  et sarcéennes qui ont tous contribué à leur manière en mettant à disposition leur cours pour le stationnement,  pour certains, un branchement électrique, pour d’autres …   pour réussir cette manifestation qui a rassemblé plus de 3500 personnes.

 

17 mai - Mon intervention aujourd’hui sur le Projet de Loi Sapin 2 en Commission des Affaires Economiques

J’interviens aujourd’hui, en Commission des Affaires Economiques, en tant qu’oratrice du Groupe Les Républicains, sur le Projet de Loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, dite Loi Sapin 2. Cette loi fait suite à la première loi Sapin du 29 janvier 1993 et comporte notamment des mesures qui auraient dû figurer dans le PJL Noé (nouvelles opportunités économiques) d’Emmanuel Macron, qui n’a finalement pas vu le jour.

Ce texte recouvre des sujets extrêmement variés tels que la lutte contre la délinquance financière, le statut de lanceur d’alerte, la réforme de la commande publique, le renforcement des pouvoirs de l’Autorité des marchés financiers et de nombreux autres points encore.

Si pour l’instant nous n’avons pas de réelle opposition sur un certain nombre de dispositions techniques, j’interviendrai pour ma part sur des sujets que je juge extrêmement importants pour la vitalité de notre économie, tout particulièrement pour les microentreprises, les TPE/PME et les exploitations agricoles : réforme des délais de paiement, notamment de la part de l’Etat, moyens de la DGCCRF, réforme de la cession des contrats laitiers…

Preuve de ma volonté de co-construction, je n’ai pas déposé le moindre amendement de suppression, mais uniquement des amendements de modification, d’ajustement, de précision. J’ai été et reste à l’écoute des professionnels et du terrain sur ces sujets et ferai en sorte que ces propositions de bon sens puissent être reprises lors de l’examen du texte en séance publique. 

22 mai- Artisan’Halles à Lagery

Même si le maire de la commune Régis Francque avait retardé son marché artisanal  de deux mois pour bénéficier d’une météo plus clémente, la pluie s’était une nouvelle fois invitée,  heureusement  les magnifiques halles du XVIème siècle, totalement rénovées, ont permis à tous de profiter au sec de ce bel évènement.

 Toutes sortes d’artisanat étaient représentées de la salaison à la peinture sur porcelaine en passant  par la vente de safran où les chocolats des religieuses de l’abbaye d’Igny. Ce marché a aussi été avec mon suppléant Philippe SALMON, l’occasion d’échanges conviviaux avec les élus et les habitants de Lagery et des communes environnantes. Une belle manifestation que la pluie n’a pas réussi à perturber.    

26 mai - Une Loi travail mal ajustée, un Gouvernement absent, des syndicats prêts à tout : les Français boiront donc le calice jusqu’à la lie

Il est quand même extraordinaire que cette Loi Travail, ou Loi El Khomri, suscite tant d’oppositions et de fureurs alors qu’elle a été complètement vidée de sa substance entre l’examen en commission et son arrivée en séance publique.

Plus que le fond, c’est aussi la forme qui provoque tant de colères : le passage de loi en faveur de l’article 49.3 de la Constitution a achevé de braquer une majorité parlementaire paniquée et de dresser les syndicats les plus contestataires contre le Gouvernement. Si nous incarnons l’opposition républicaine, on ne peut cacher que toutes les autres composantes politiques de notre pays forment désormais une large opposition à un Gouvernement dogmatique quand il faut être pragmatique, borné quand il faut être souple.

Face à une attitude aussi fermée, les syndicats contestataires (FO, CGT, Sud) n’y vont pas de main morte et, pour contester un pouvoir auquel les Français ne croient pas, prennent en otage ces mêmes Français. Les méthodes prônées sont absolument inacceptables et menacent l’économie du pays, le quotidien mais aussi la sécurité des Français : blocage des raffineries, des transports en commun et bientôt des centrales nucléaires.

Les Français sont las de toute  cette agitation qui les dessert en premier lieu. Au milieu de tout cela, a-t-on entendu le Président de la République afficher sa fermeté ? Est-ce que son légendaire esprit de synthèse va épargner les syndicats irresponsables et compter sur la résilience trop éprouvée des Français ? Nous espérons avoir la réponse avant que les stocks stratégiques de carburants soient épuisés. 

27mai- Visite de chantier à la fontaine Subé

La vielle dame plus que centenaire, défigurée par la guerre et par le temps va bientôt retrouver son apparence originale grâce à des photos prises au début du siècle dernier. Le 27 mai, c’était  la pose du nouveau visage sur le corps d’une des naïades, d’autres naïades de la fontaine ont également  retrouvé des éléments manquants, comme des pieds et des mains tout en respectant le cahier des charges, redonner toute sa splendeur à cette fontaine inaugurée en 1906, sans pour autant gommer toutes les traces de la Grande Guerre.

Le local technique et les canalisations dédiés à la mise en eau sont en cours, la finalisation des travaux est prévue pour septembre

Cette restauration marque un première par son  financement,  80 pour cent du projet est déjà couvert par des dons privés de rémois, 138 000 euros restent à trouver, si vous aussi vous souhaitez contribuer, http://www.reims.fr/653/restauration-et-remise-en-eau-de-la-fontaine-sube.htm

 

27 mai - Le programme économique du Front National : une bombe à retardement qui provoquerait l’effondrement de notre pays

Au vu de la progression fulgurante du Front National lors des dernières élections, il est crédible de croire à un changement de paradigme concernant ce parti : il bénéficie de plus en plus de votes d’adhésion à ses thèses, alors que depuis longtemps le vote frontiste était un vote de rejet.

Si l’on doit continuer à combattre ces thèses sur le plan moral, notamment sur leur opposition aux valeurs républicaines, il est aussi important de se porter sur un terrain plus prosaïque, mais éminemment important, celui du programme électoral, notamment du programme économique.

Maël de Calan vient de publier un ouvrage qui analyse point par point le contenu des propositions économiques du FN et ses conséquences pour notre pays, en dehors de toute considération morale.

Il est ainsi question de la volonté du FN de sortir de l’euro et de lancer une guerre commerciale avec le reste du monde, à travers une fermeture de nos frontières et un rétablissement des barrières douanières, ce qui veut aussi dire une fermeture des frontières aux produits français. Le FN propose également de rompre avec tous nos alliés en sortant de l’Europe, de l’Otan et de l’OMC, ce qui aboutira à un isolement économique et militaire de la France. Par ailleurs, on retrouve le retour d’une renationalisation de pans entiers de notre économie, qui déstabilisera les grands équilibres de notre économie.

Ce programme, c’est un véritable chaos au plan économique et social, et un isolement de la France au plan international. 

27mai- Grande concertation pour le grand centre de Reims

Au gymnase René TYS, 600 rémois tirés au sort par huissier ou volontaires  ont réfléchi par groupe de 10 au réaménagement  d’une partie de l’hyper-centre. Cette démarche inédite  marquait le premier rendez-vous  d’une série de réunions associant les rémois à la configuration de leur ville.

Chaque groupe a rédigé des  propositions  à partir desquelles, François Leclercq  l’architecte-urbaniste en charge du projet et son équipe vont organiser des ateliers thématiques dont certaines se dessinent déjà :

1-      Aménagement des promenades dont beaucoup regrettent le manque d’attrait actuel

2-      Halles du Boulingrin dont beaucoup souhaitent faire un espace modulable

3-      Aménagement des rez-de-chaussée du complexe aqualudique et de l’immeuble du Boulingrin

4-      Cohabitation entre automobilistes, cyclistes et piétons sans vider le  centre-ville des voitures, les voitures assurant en partie le déplacement

5-      Attractivité autour du champagne avec la suggestion la plus originale de la soirée, un immeuble  en forme de bouteille de champagne.

6-      Embellissement des abords du cimetière du Nord, plus de verdure et une autre entrée par la rue de la justice.

Même si il s’agissait d’une première, comme dans les conseils de quartier, nous avons encore une fois constaté combien les rémois sont attachés à leur ville et se sentent concernés par son aménagement.

 

 

28 mai - Gala annuel  des enfants des espaces 3 Fontaines et Neuvillette

Les 50 élèves des cours de danse de ces 2 maisons de quartier, âgés de 3 à 15 ans, nous ont offert de très belles chorégraphies de la danse orientale au modern’jazz en passant par le  hip-hop. Un grand bravo à leurs professeurs  Chloé, Lesly, Loïc, Nora et à toute l’équipe des bénévoles sans lesquels cette représentation n’aurait pas été possible.    

 

31 mai- Thierry SOLERE à Reims

Député des Hauts-de-Seine et  Président de la commission nationale d’organisation des primaires de la droite et du centre, Thierry Solère  est venu nous présenter le dispositif de la primaire ouverte de la droite et du centre des 20 et 27 novembre prochains au cours d’une réunion publique qui a rassemblé plus de 200 adhérents et sympathisants de notre mouvement.

Thierry Solère a  rappelé que pour réussir l’alternance nous devons absolument éviter l’éparpillement des voix au premier tour et donc  désigner un candidat unique par le processus d’une primaire.

Même si une dizaine de candidats ont déjà officialisé leur candidature, toute candidature est possible  jusqu’au 9 septembre. Ensuite seuls seront éligibles ceux qui réuniront  au  minimum 250 parrainages d’élus (dont au moins 20 parlementaires, et provenant d’au moins 30 départements différents), et 2500 parrainages d’adhérents (à jour de cotisation, et issus d’au moins 15 départements). Le 21 septembre, la commission nationale d’organisation des primaires annoncera la liste officielle des candidats. Notre  primaire ne limite pas à notre famille politique, d’autres candidats peuvent  y participer  sous réserve d’accord de leur bureau politique et de l’obtention des parrainages  au même titre que les candidats issus de notre mouvement.

Après avoir évoqué les 4 conditions à remplir pour pouvoir voter à cette primaire ouverte à tous :

 - être inscrit sur la liste électorale au 31 décembre 2015 (ou avoir 18 ans au moment de l’élection présidentielle)

- signer la "charte de l'alternance"

- verser 2€ par tour de scrutin pour couvrir les frais d’organisation. A partir de 2 millions de votants par tour la primaire s’autofinancera, l’argent restant servira à financer la campagne présidentielle du candidat désigné.

- voter exclusivement pour soi, aucune procuration ne sera possible 

Thierry Solère a évoqué l’aspect logistique, 10 000 bureaux de vote sur toute la France soit plus de 50 000 bénévoles dont 24 bureaux de vote et plus de 100 personnes pour ma seule circonscription. Aussi je vous invite à vous inscrire dès maintenant auprès de ma permanence parlementaire, 03 26 82 42 15, contact@catherine-vautrin.fr.

Enfin, pour trouver le bureau de vote dont vous dépendrez pour cette primaire, il vous suffira de renseigner votre adresse sur le site primaire2016.org où un moteur de recherche vous l’indiquera.

 

QE n° 19-00138

J’ai souhaité interpeller la Ministre de l’Ecologie sur le devenir du site d’expérimentation nucléaire de Moronvilliers (51). Géré par le Commissariat à l’Energie Atomique depuis les années 1960, ce site de 2000 ha est actuellement en cours de démantèlement.

Cependant, habitants et élus s’alarment de la présence, avérée, d’une contamination à l’uranium des terres occupées par ce site, parfois à moins de 6 km des habitations les plus proches. Il aura fallu des dizaines d’années pour que l’armée reconnaisse la présence et l’utilisation d’uranium, sous forme naturelle et appauvrie. Face à la mobilisation de la société civile, le Commissariat à l'Energie Atomique s’est engagé à effectuer une dépollution complète du site, classé « Zone Contrôlée » de niveau 2 sur une échelle qui en compte 5. 

Seulement, aucune réponse ne nous est donnée sur la durée de décontamination du site, sur les effets de la contamination sur la santé des habitants durant toutes ces années. On constate en effet un taux plus important de cancers, glaucomes et thyroïdes dans les populations aux alentours.

Aussi, j’ai souhaité connaître les projets du Gouvernement sur ce sujet d’importance pour la population et le territoire de la Marne.

 

 

QE n°19-00140

J’ai souhaité interpeller la Ministre de l’Ecologie sur les conditions d’épandage des fientes de poulet. Conscients de leur richesse en matière organique et en calcium et de leur origine naturelle, les agriculteurs les utilisent volontiers en tant qu’engrais pour leurs récoltes. Le traitement, le stockage et l’épandage de ces fientes est extrêmement règlementé.

Cependant, de nombreux riverains et des agriculteurs n’utilisant pas cette technique se plaignent de nuisances, notamment olfactives. En effet, une poule représente entre 15 et 17 kilos de fientes sèches par an, stockés sur place avant épandage. Ces stocks dégagent de l’ammoniac et attirent les insectes, notamment des mouches.

Si l’heure n’est pas à la complexification des conditions de travail des agriculteurs, ni à un changement massif de règlementation au vu des investissements réalisés, j’ai souhaité connaître les projets du Gouvernement sur ce sujet afin d’apporter une réponse aux légitimes préoccupations des riverains sur ce sujet.